Deux lauréates pour le Trophée Femme de Paix en 2019

Deux lauréates pour le Trophée Femme de Paix en 2019

Le 14 mars dernier à Villeneuve d’Ascq, 24 jurés devaient départager 9 nominées au trophée Femme de Paix de Mères pour la Paix. Toutes nos félicitations aux deux lauréates :

Sampat Pal Devi 

Le Gang en sari rose.
Sampat Pal Devi f ait partie de la caste des Intouchables et a été mariée à l’âge de 12 ans. Un jour, Sampat a vu un mari de trop battre sa femme. Elle lui a demandé d’arrêter, il a refusé, elle est allée chercher une branche de bambou et l’a fait fuir. Cet événement qui semblait sans grandes conséquences a causé un effet d’émulation dans tout le comté. De nombreuses femmes ont aussi adopté le bambou et beaucoup sont venues rallier Sampat. Bientôt des femmes ont commencé à venir des environs pour demander les services du gang. C’est en 2006 que Sampat Pal Devî a décidé qu’il fallait un nom et un uniforme à son groupe de vengeuses : elles ont adopté le sari rose et se sont baptisées ‘Gulabi Gang’.

 

 

Bakhira Hasecic, Bosnie

Le combat pour arrêter les criminels

Victime de viol en Bosnie, Bakira Hasecic a créé l’Association des femmes victimes de la guerre en 2003 comme un moyen d’unir les femmes qui ont été violées et victimes d’abus sexuels au cours de la guerre.. « Le but de l’association est de répertorier les profils des victimes et d’avoir leurs témoignages. C’est aussi un endroit où les femmes se sentent en sécurité et prises en charge lors de leur témoignages devant les tribunaux et enfin la recherche de la justice C’est une Assemblée de tous les citoyens. Les membres comprennent des femmes victimes de violences sexuelles, les adolescents et les femmes. Certains ont même rejoint sur une base volontaire pour mieux promouvoir les enjeux sociaux et de santé. En 2006, les hommes qui ont été victimes de viols et d’abus sexuels sont également devenus membres.